Alix Grousset

Officier une cérémonie laïque

Officier une cérémonie laïque

C’est certainement l’un des articles les plus demandés sur le blog ces derniers temps. Il y a plusieurs mois (années même… Merci le corona), je vous ai annoncé que j’allais officier la cérémonie de mariage de deux de mes très bons amis : Clémentine et Romain

Je précise, avant d’entrer dans le dur, que Clémentine est aussi connue sur les réseaux sous le doux nom de Quiaimeastuces. Elle a rédigé différents articles sur son blog en tant que “mariée”: Déco, organisation, traiteur, et tutti quanti. Je vous link son Insta et ses articles ici, cela pourra peut-être aider les futurs mariés :

Toutes les photos illustrant cet article ont été prises par Émilie Garcin : 
Son site / Son compte Instagram

officier une cérémonie laïque

Une cérémonie laïque, kézako ?

Laïque, le mot est important. Une cérémonie laïque est donc sans rapport avec une cérémonie religieuse. Elle est indépendante d’une religion. Afin que le mariage soit reconnu aux yeux de l’État, les mariés sont passés devant le maire avant cette célébration. 

Il existe autant de styles de cérémonies que de mariés. Je sais, c’est galère pour l’orga ! Étant très personnelle et donc peu codifiée, elle peut néanmoins s’appuyer sur une trame “classique”. Je vous glisserai ci-après le déroulé de celle que l’on a construite avec Clémentine et Romain pour leur mariage.

Cette trame s’appuie sur celle qu’une “vraie” officiante (de métier) m’avait envoyée comme base. À la différence d’une cérémonie religieuse, n’importe qui peut officier. 

Officier = présenter, dans le jargon. Il existe des officiants professionnels, dont le métier est d’unir les couples, mais les proches des mariés peuvent être sollicités pour prendre ce rôle à bras-le-corps. 

Le rôle de l’officiant, le jour de la cérémonie, est donc de la coordonner du mieux possible, de faire le lien entre les discours, de placer les gens, etc. Bref, d’être le Jean-Pierre Foucault, un soir de Miss France, du mariage.

Si je précise “le jour de la cérémonie”, c’est important, car le rôle d’officiant(e), ne débute pas là ! Il démarre plusieurs mois en amont, lors de la préparation de celle-ci. Selon moi, l’officiant doit seconder très largement les mariés (voire, prendre le lead) dans la préparation de la cérémonie. Soulageons-les, haha !

Le déroulé

À chacun sa cérémonie ! Je vous propose ici ce que l’on a mis en place pour le mariage, mais évidemment, tout est adaptable et c’est d’ailleurs le but. Je me permets de mettre la trame ici car, en préparant le mariage, j’ai G-A-L-É-R-É (et le mot est faible), à savoir par quel bout prendre tout cela. Je n’avais jamais assisté à des cérémonies laïques, j’avais simplement été à des mariages à la mairie et à l’église. Sur Internet, je ne trouvais pas grand-chose, j’espère que cette base vous aidera

Voici notre trame :

trame cérémonie laïque

Téléchargez ce document en pdf ici.

La cérémonie a duré une quarantaine de minutes. Le groupe de musique, accompagnant le moment, avait d’ailleurs préconisé ce timing : 40 à 45 minutes. Il ne faut pas que ce soit trop long pour ne pas lasser les gens. 5 discours de proches des mariés semblent être un bon compromis. Cela permet aussi d’en garder pour le reste de la soirée. 

Dans cette cérémonie les 3 moments clé, en tant qu’officiante étaient : 

Le rituel, les discours des proches et l’échange des vœux.

Le rituel

Le rituel dépend de chaque couple et n’est, évidemment, pas obligatoire pour le déroulé de la cérémonie. L’idée est avant tout de créer un moment symbolique. Clémentine et Romain avaient décidé de faire inscrire à leurs invités un petit message sur un morceau de bois avant le début de la cérémonie. Sur chaque chaise, était posé ce rondin avec un stylo. Après leur installation, et avant l’arrivée du marié, j’ai ainsi demandé aux invités d’écrire quelques mots. À l’issue de la cérémonie, les invités déposèrent leur rondin dans une petite boîte. Les mariés liront ces mots dans un an tout pile.
Une sorte de livre d’or sur rondins de bois, finalement.

Dans certaines cérémonies laïques, des rituels ont lieu pendant la cérémonie. Si vous souhaitez avoir des idées, vous pouvez checker ce site recensant une trentaine de rituels. Mon rôle lors de la cérémonie a donc débuté par l’explication du rituel, quelques minutes, en attendant les mariés.

Rituel cérémonie laïque
Rituel cérémonie laïque

Les discours

Une fois les mariés arrivés, on entre dans le vif du sujet ! Le premier discours était le mien. Effectivement, en tant qu’officiante, il fallait que j’expose 2 points importants : 

  1. Qui suis-je pour les mariés (et qui suis-je tout court d’ailleurs) ?
  2. La raison pour laquelle ils ont choisi de célébrer leur amour à travers ce type de cérémonie. 

Évidemment, j’en ai profité pour leur témoigner mon amour et la fierté que je ressentais à officier ce mariage. 

Suivant le déroulé, les proches des mariés se sont ainsi succédé en alternant un proche du marié et un proche de la mariée. Trois avant l’échange des vœux et deux à la suite des vœux. 

Pour la fluidité de la cérémonie, nous avons choisi de caler les vœux au milieu. Un tunnel de cinq discours risquait d’être un peu long ! En faisant ainsi, l’équilibre était impec’. 

Entre chaque discours, je faisais une petite transition pour annoncer la prochaine prise de parole, tout en étant accompagnée par la musique. Un petit détail auquel il faut penser, c’est de toujours bien se mettre en retrait lorsqu’ un proche fait un discours, simplement pour que vous ne soyez pas sur toutes les photos haha ! Donc, je passe le micro et m’éloigne de deux ou trois mètres (sauf si vous êtes sollicité(e) pour tenir le micro… auquel cas, ça change la donne). 

L’échange des vœux

Entre le troisième et quatrième discours, j’ai ainsi passé la main aux mariés afin qu’ils échangent leurs vœux. Mon rôle ici était … de penser à leur donner les alliances

C’est effectivement quelque chose à penser en amont : qui apporte les alliances ? 

Une fois les vœux échangés, et les alliances enfilées, j’ai repris la main sur les discours avant de clôturer la cérémonie. 
Pour clôturer, j’ai fait une petite transition de quelques phrases et suis passée à la phase organisationnelle : “on laisse sortir les mariés, et on les suit en partant des rangées du début”, puis j’ai bien rappelé à tout le monde de déposer son rondin de bois (le petit mot du rituel), dans la boîte en sortant.

Officier une cérémonie laïque
échange des voeux cérémonie laïque mariage

La préparation du jour J

Une cérémonie ne doit pas se préparer à la dernière minute. C’est un moment très important dans la vie du couple, donc plus vous la préparez en amont, plus vous serez à l’aise et donc…. plus elle sera fluide et réussie. Sauf cas exceptionnel évidemment, commencer à anticiper six à huit mois à l’avance me semble être un bon timing.

Indépendamment de vos petits discours, il faut :

  • Respecter les envies des mariés.

Faites des réunions, des appels, des zooms, bref ce que vous voulez, mais communiquez. Il ne faut pas que la cérémonie soit décevante pour les mariés. Les mariés doivent décider du rituel qu’ils souhaitent faire et des personnes qu’ils souhaitent entendre s’exprimer.

Le rituel étant très personnel, il paraît normal qu’il soit le choix du couple. Concernant les discours, certains préféreront peut-être la surprise. Dans le cas du mariage de Clem et Romain, cela avait été décidé avec les mariés.

Une fois que ces éléments clé sont actés, l’idée est de décharger au max’ les mariés. La cérémonie laïque ne doit pas être une charge mentale pour eux. Faites-leur des petits points d’avancement réguliers, mais essayez de gérer solo les problèmes, s’il y en a. Sauf gros souci, évidemment qui nécessite une prise de décision des mariés (Par exemple : un témoin qui ne peut plus participer et qu’il faut remplacer au pied levé). Quoi qu’il se passe, essayez toujours d’apporter une solution ; “il se passe X problème, je t’en informe, mais j’ai pensé que l’on pourrait avoir Y solution”. J’écris cela ici, mais c’est un conseil global. Si l’on vous confie une tâche et qu’il y a un souci à gérer, nécessitant une prise de décision, venez toujours avec une solution, cela rassurera l’interlocuteur.

C’est une période pendant laquelle les mariés sont à fleur de peau et peuvent vite être stressés. Votre rôle est d’être rassurant(e) le plus que possible.

  • Gérer les discours.

C’est certainement la partie un peu délicate de l’organisation. Une fois que les gens appelés à faire leur discours sont d’accord pour s’exprimer, il faut récolter leurs discours. Ne tombez pas dans le piège de réclamer les discours une semaine avant le mariage. S’il y a des ajustements à faire, tout le monde sera dans le rush et ça risque de compliquer les choses. Dans le meilleur des mondes, si vous pouvez récupérer tous les discours un mois ou deux avant le Jour-J, c’est parfait.

Votre rôle ici est de vous assurer que tous les discours respectent le timing fixé. Pour le mariage de Clem et Romain, la durée idéale était de deux minutes. Deux minutes, cela va très vite ! Surtout qu’avec l’émotion, on peut avoir tendance à être vite submergé. Communiquez sur cette durée afin que les personnes puissent s’entraîner avec un chrono, en parlant lentement.

Pour leur donner une indication, deux minutes de textes reviennent environ à 300-400 mots.

Enfin, relisez les discours avec eux. Vous connaissez les mariés et parfois, sous couvert d’humour, des petites blagues ou private jokes pourraient être mal perçues par les mariés au moment de la cérémonie laïque. Si tel est le cas, proposez à la personne qui doit s’exprimer de laisser une phrase ou deux de côté pour en faire un trait d’esprit un peu plus tard. Bien que la cérémonie se veuille moins formelle qu’une cérémonie religieuse, certains mariés veulent un moment ancré dans l’émotion.

Encore une fois, tout cela dépend des mariés et de leurs volontés, mais quoi qu’il arrive, revoyez les discours pour tout checker. De mon côté, je n’ai eu aucun souci, les discours étaient impec’ !

Pour coordonner les discours, l’idéal est de créer un groupe (Whatsapp, Messenger etc.). Cela permet à tout le monde d’échanger et de faire circuler au mieux les informations. N’hésitez pas à faire des petits “reminder” pour les échéances à venir et à rassurer les personnes anxieuses par une prise de parole publique. Quoi qu’il arrive, vous serez là et s’il y a besoin de soutenir ou de prendre le relais, vous saurez être une épaule sur laquelle se reposer.

Enfin, communiquez en amont sur le déroulé de la cérémonie. Envoyez-leur dès que possible votre trame, expliquez-leur leur positionnement, validez avec eux l’ordre de passage et tutti quanti. Je me répète, mais c’est important. Plus tout est prévu en amont, plus chacun a le temps d’appréhender les infos et de s’en imprégner, afin que la cérémonie se déroule bien.

  • Gérer la coordination avec les prestataires pour la cérémonie.

Dans mon cas, cela concernait le groupe de musique. Pour chaque entrée et sortie, un morceau accompagnait la personne. Il y avait également des morceaux spécifiques entre chaque grande partie de la cérémonie. Il fallait donc que tout soit rodé en amont, car les presta’ sont quand même très occupés et on ne peut pas leur faire perdre leur temps ou les perturber dans leur orga.

  • Écrire la cérémonie.

Hé oui, car mine de rien, vous avez des petits devoirs à faire !
Il faut faire votre intro, la conclusion et les transitions entre chaque discours. Pour l’intro et la conclu, prévoyez deux minutes et pour les transitions, une petite phrase suffit. Il s’agit de faire le lien entre les deux discours. Imaginons qu’il faille faire une transition entre le discours du père du marié et le frère de la mariée, cela pourrait être une phrase comme :

“ On passe le micro d’une famille à l’autre et c’est maintenant au tour de X de venir témoigner son amour aux mariés”.

Afin de préparer au mieux mon discours, et même, le mood global de la cérémonie, j’avais envoyé un petit questionnaire aux mariés près d’un an avant la cérémonie. Il fallait qu’ils le remplissent chacun de leur côté et me le renvoient individuellement. Indépendamment de pouvoir récupérer des infos, cela permet aussi de se lier encore davantage au couple.

J’ai regroupé certaines questions dans un template ci-dessous. Vous pouvez l’imprimer et/ou l’envoyer à vos futurs mariés en le modifiant selon leurs caractères / leurs passions.

Téléchargez la version pdf ici.

Vos questions

Sur Instagram, vous m’avez posé plusieurs questions sous un post prévu à cet effet. Je vais répondre à celles auxquelles je n’ai pas répondu dans l’article :

Est-ce qu’il faut s’enregistrer en mairie ? Est-ce officiel ?

La cérémonie laïque n’a rien d’officiel. Pour être mariés aux yeux de la loi, il faut passer à la mairie. Disons que c’est davantage comme une “célébration” un peu plus informelle. Par conséquent, tout le monde peut être officiant. Il n’y a pas de diplôme ou de formation à faire (sauf si vous en faîtes votre activité et que vous êtes officiant de profession). Certains couples choisissent, après la mairie, de s’unir aux yeux de Dieu par une cérémonie religieuse, d’autres choisissent de se contenter de la mairie et d’autres encore privilégient une cérémonie laïque. Aussi, je réponds à une question sous-jacente, si des potes veulent que je les marie : cela n’aura aucune valeur aux yeux de la loi, s’ils ne passent pas devant le maire.

Pourquoi les mariés t’ont-ils choisi ? Avais-tu déjà eu une expérience d’officiante ?

Je n’avais jamais encore officié de cérémonie, c’est ma toute première ! J’espère que ce ne sera pas la dernière, car j’ai adoré. Clémentine a abordé le choix des mariés de se tourner vers moi, dans son article « La cérémonie laïque ». Je vous laisse le checker pour avoir son ressenti. De mon côté, je pense que les mariés voulaient avoir près d’eux quelqu’un de proche et qui les connaisse bien, avec une certaine aisance à l’oral. Je ne suis effectivement pas timide et mon métier m’amène chaque jour à prendre la parole devant beaucoup de monde. J’adore cela, même ! Par conséquent, j’arrive aussi à gérer mes émotions et à ne pas être dépassée par un trop-plein de sentiments, ce qui n’est pas évident dans ce genre de moment très fort. 

Quels sont les points à ne pas oublier ?

  • Les alliances haha ! Il faut bien penser en amont à cela : qui donne les alliances ? Quelqu’un les apporte-t-il ? Dans notre cas, c’était moi qui était en charge de cela, mais il arrive que dans certains mariages ce soit un enfant, un chien, ou que sais-je, qui soit chargé de les donner aux mariés au moment des vœux. Quoi qu’il en soit, il faut s’assurer qu’elles soient là au début de la cérémonie.
  • Prévoir la sortie, d’un point de vue orga. Lorsque les mariés quittent la cérémonie, il faut orienter les invités : photos avec le photographe ? Vin d’honneur ? Lancer de bouquet ? Il faut qu’avant la cérémonie, vous sachiez où orienter les invités pour éviter un troupeau de gens qu’il faudrait rediriger par la suite.
  • Demander aux mariés ce qu’ils veulent dans leur cérémonie idéale, mais aussi ce dont ils ne veulent absolument pas ! C’est important de tout baliser dans cette préparation afin d’éviter un petit moment de gêne.

Est-ce qu’il y a des choses obligatoires à mentionner ?

Je ne pense pas qu’il y ait des choses obligatoires, dans la mesure où la cérémonie n’est pas articulée en suivant un cadre légal. À la mairie, on suit un certain protocole et on signe des papiers afin de rendre le mariage valable aux yeux de la loi. Ici, on est véritablement dans un moment informel de célébration de l’amour des mariés selon ce qui leur correspond. La trame que j’ai postée un peu plus en amont est un déroulé “classique” mais tout à fait adaptable. Certains couples zappent le rituel, quand d’autres insèrent des jeux et animations pendant la cérémonie. Chaque cérémonie est unique !

Comment as-tu fait pour gérer tes émotions ?

De ce côté-là, je n’ai pas trop de conseils malheureusement, car je ne rencontre pas ce souci. Je pense que cela vient de mon métier ou de mes années de théâtre peut-être. J’arrive très bien à rester impassible même en étant émue. J’ai ressenti des moments très forts et intenses, mais je n’ai pas eu de moments dans lesquels l’émotion me paralysait. De ce fait, je ne pense pas être la mieux placée pour conseiller à ce sujet. Mon conseil est de s’entraîner au max pour se sentir prêt. Cependant, pas de pression là-dessus, si vous pleurez ou que vous butez sur une phrase : PAS DE PANIQUE ! C’est un mariage, pas la conférence du G7, les gens présents sont là par amour. Tout le monde est bienveillant et surtout, tout le monde à son mouchoir au coin des yeux.

Je crois qu’il est temps de conclure cet article déjà bien bien long ! Petite piqûre de rappel, mon amie Clémentine poste également plusieurs articles sur son mariage, l’orga, la déco, etc. Rendez-vous sur son blog si vous êtes, ou que vous connaissez, une future mariée, c’est par ici que ça passe : le blog de Clémentine.

Si vous devez officier une cérémonie, tout va très bien se passer. Si vous êtes pris par les émotions le jour J, ne paniquez pas. Les mariés vous ont choisi pour vous, votre authenticité et votre sensibilité. En se coordonnant bien en amont avec les prestataires et les autres acteurs de la cérémonie, vous aurez largement le temps de tout préparer et d’être bien prêt. Pourquoi ne pas répéter devant votre miroir pour vous rassurer ? Comme au théâtre ! C’est un bon exercice pour être à l’aise. Enfin, n’oubliez pas de beaucoup discuter avec les mariés et que toute la trame soit bien validée de leur côté. Gardez les discours secrets pour les mariés, mais le déroulé doit leur convenir pour que tout le monde soit content.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire pour que je puisse vous répondre et que tout le monde en profite 🙂

Je vous embrasse.

Vous aimerez aussi

Recette – Cookie géant à la poêle

Recette – Cookie géant à la poêle

Un cookie géant à la poêle ça...

Recette – Soupe orientale

Recette – Soupe orientale

Ceci n’est pas une simple soupe, mais...

Recette – Golden Milk

Recette – Golden Milk

C'est ma découverte du mois ! Le...

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retrouvez moi sur Instagram

@alix.grousset